A LA UNEACTUALITÉJUSTICETOUS LES ARTICLES

PEINE DE MORT PRONONCÉE DANS L’AFFAIRE DE L’ASSASSINAT DE L’IMAM ABDOUL AZIZ YATTABARE

Sans surprise, la Cour d’Assises frappe Moussa Guindo à la dimension de son acte posé

Vêtu d’un short blanc et d’un pantalon jean bleu, apparemment bien en forme au vu de son gabarit qui semblait ne pas souffrir des 10 mois qu’il a passé derrière les barreaux en attendant son jugement, Moussa Guindo était face au magistrat de la Cour d’Assises de Bamako, hier mardi 19 novembre 2019.

Après 5 heures de jugement, un début de justice comme il conviendrait de le qualifier a été rendu aux partisans de feu Abdoul Aziz YATTABARY qui réclamaient ‘’ la peine de mort’’ contre Moussa GUINDO, reconnu coupable des faits d’assassinat. Début de justice car les partisans de l’imam souhaitent l’exécution de la peine dans le fond à travers la pendaison ou la fusillade de l’auteur de l’assassinat de leur imam. ’’ Puisque qu’il a été condamné à la mort, qu’on nous le donne maintenant’’, clament certains soutiens de Yattabary à la fin du procès. Ils craignent qu’il ne soit relâché dans quelques années.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MERCREDI 20 NOVEMBRE 2019

Par Mahamane TOURE

Share:

Leave a reply