jeu. Mar 4th, 2021

PR. TIEMOKO SANGARE, PRESIDENT DE L’ADEMA-PASJ A LA PRESENTATION DE VŒUX A LA PRESSE

« Nous assumons pleinement notre accompagnement au président IBK tout en continuant a scruter les causes qui ont conduit à la décadence politique, économique sociale et sécuritaire du pays aujourd’hui »

Cette présentation de vœux à la presse a surtout porté sur la vie du parti, son analyse de la situation socio-économique et politique du pays de l’année écoulée et les perspectives de l’année 2021.

Selon Pr Sangaré,   l’année écoulée a été très éprouvante pour leur parti et, au-delà, pour notre pays et le monde entier. Il ressort de ses explications qu’en plus des conséquences désastreuses des crises sécuritaire, sociale, politique et sanitaire, le peuple malien a été endeuillé par la perte de grandes personnalités de notre pays et de plusieurs militants de leur parti. Pour lui, « l’année qui vient de s’achever a vu la célébration des soixante ans du Mali indépendant, confronté à une conjugaison d’épreuves qui ont ébranlé les fondements de la République, voire de la Nation malienne ».

Le président de l’ADEMA a noté que « l’année 2020 a mis en exergue de nombreux problèmes dont  la fragilité de notre système démocratique, mis en mal suite au coup d’Etat militaire du 18 août 2020 ; la pandémie du Coronavirus, la pire des crises sanitaires depuis des siècles ; les attaques terroristes récurrentes avec leur lot de pertes en vies humaines, tant au sein de notre vaillante armée, qu’au sein des populations civiles maliennes et des forces étrangères qui nous accompagnent ».

 Selon lui, « puisque les multiples défis auxquels notre pays fait face ne peuvent être relevés  dans la désunion politique et sociale, leur parti s’est constamment inscrit dans une logique de rassemblement pour faire face au péril qui guette la nation entière ».

 Il pense que « pour relever les innombrables défis, il faut construire pendant les 10, voire les 20 ans à venir, une union sacrée de toutes les forces vives de la nation autour d’un objectif vital pour notre nation à savoir restaurer l’intégrité, la cohésion et la stabilité de notre pays, restaurer le vivre ensemble multiséculaire et l’harmonie de notre société.   Telle était la philosophie qui fondait notre accompagnement du Président IBK: accompagnement que nous assumons pleinement, tout en continuant à scruter les causes profondes qui ont conduit à la situation de décadence politique, économique, sociale et sécuritaire que connait aujourd’hui notre Pays », a-t-il précisé.

Pr Sangaré a expliqué que « pour l’Adema-PASJ, la Transition ne sera une réussite que si, dans un sursaut national nous parvenons à placer l’intérêt supérieur du Mali au-dessus de toutes autres considérations. Pour l’Adema-PASJ, il est clair que le seul baromètre de la réussite de la Transition en cours est la conduite de réformes indispensables et compatibles avec le délai imparti, ainsi que l’organisation d’élections inclusives, transparentes et crédibles. Toute autre démarche pouvant disperser ou éparpiller nos efforts ne sera que divertissement préjudiciable ».

Il a précisé que « leur parti a décidé (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU LUNDI 18 JANVIER 2021

TOUGOUNA A. TRAORE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *