A LA UNEANALYSESPOLITIQUE

RÈGLEMENT DE COMPTE OU INTIME CONVICTION

Le General Moussa TRAORE invité par un de ses anciens ministres à rester à la touche au sujet de la vie de la nation

– ‘’ Après tant d’années au pouvoir, qui vous a empêché de réaliser ce que vous conseillez actuellement?’’ lui demande Dr Tiékoro DIAKITE

Dans une lettre ouverte adressée à l’ancien Président de la République Moussa TRAORE, le Dr Tiékoro DIAKITE ne lui pas fait de cadeau. L’ancien ministre a, en effet, littéralement ramassé l’homme qui l’avait nommé ministre pendant 2 ans. De l’avis de Dr DIAKITE, le Général Moussa TRAORE manque l’occasion de se mettre de côté. ‘’Je ne peux pas comprendre qu’après plus de vingt (20) années de pouvoirs dont treize (13) de pouvoirs absolus (1978 à 1991) et âgé de plus de quatre-vingt-cinq (85) années, plus que l’âge à la retraite, vous continuez à vous ingérer dans la politique active’’, s’est adressé le Dr DIAKITE avant de poser la question suivante au Général‘’ après tant d’années au pouvoir, qui vous a empêché de réaliser ce que vous conseillez actuellement?’’

Pour Dr DIAKITE, le Général Moussa TRAORE s’érige en missionnaire et en conseiller du Mali alors que rien ne l’empêchait de réaliser ses projets.

‘’ Quelles sont les actions et les œuvres que vous avez réalisées pendant plus de deux (02) décennies pour développer et unifier le Mali. A mon avis, ce qui se passe actuellement sont les conséquences des gestions passées. A mon avis, je ne vois ce que vous aviez fait de positif dans le passé. Je ne vois pas ni infrastructure, ni superstructure adéquates qui ont été réalisées sous votre règne par apport au régime du Président Modibo KEÏTA, le Mali a reculé, à savoir le secteur d’Etat à caractère industriel et commercial que j’ai eu l’honneur de diriger pendant deux (02) années a été ou liquidé, ou privatisé dans la plupart des cas sous la pression du Fonds monétaire international et la Banque mondiale sans souvent de justification économique et sociale. Tel a été le cas de la Compagnie aérienne d’Etat Air-Mali, qui lors de sa privatisation et de sa liquidation, était viable (désenclavement, personnel compétent, situation financière équilibrée).

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MERCREDI 03 JUILLET 2019

Rassemblé par Mahamane TOURE

Share:

Leave a reply