Aller à la barre d’outils
mar. Jan 19th, 2021

RÉHABILITATION DE AMADOU TOUMANI TOURÉ

JEAMILLE BITTAR DEMANDE DES COMPTES A IBK

À la surprise générale, l’ancien bras droit de l’ancien Président, Amadou Toumani Touré (ATT) a émis une lettre où il demande des comptes à Ibrahim Boubacar Kéita. Un courrier qui fait couler beaucoup d’encre et qui est fustigé par le Rassemblement Pour le Mali (RPM) qui parle d’ingratitude et «d’impolitesse politique».

Depuis le mardi dernier, le Mali a dit adieu au Général Amadou Toumani Touré (ATT). À peine les larmes séchées, un pavé est jeté dans le fleuve Niger  depuis les hauteurs de San. Il s’agit de Jeamille Bittar qui a pris l’opinion à contre-pied.

À travers une lettre publiée sur sa page Facebook, il a mis au goût du jour un sujet qui était sur les langues: la maison de retraite du Président défunt. Le camarade d’ATT au Mouvement citoyen dont il était le principal bailleur a fustigé celui qu’il avait rejoint  en 2018. S’il est vrai que le domicile de Amadou Toumani Touré désormais devenu Maison des hôtes a été construit par les chinois  , force est d’admettre que Jeamille Bittar a bien raison.

Il ira plus loin en demandant à l’ancien Chef de l’État d’expliquer la raison pour laquelle il n’a pas ordonné de remettre ATT dans ses droits d’ancien Président. À ce point, nul ne pouvait prédire l’avenir, car Ibrahim Boubacar Kéita avait trois (03) années avant la fin de son mandat: mais le Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) en a décidé autrement. Lors du Dialogue National Inclusif (DNI) le ‘‘Mandé Bourama’’ n’avait pas caché son envie de mettre ATT en « mission » pour sauver la Nation.

Par contre, là où la facture est salée à l’encontre d’IBK, c’est l’épineux dossier de « Haute Trahison ». Jeamille Bittar demande à ce que son allié de l’Alliance Ensemble Pour le Mali (EPM) d’août 2018 à juin 2020 lui explique les motivations de ce qui aura donné naissance à la Haute Cour de Justice (HCJ). Et clore que l’élection d’IBK est un camouflé, depuis 2013, alors qu’il oublie être comptable du bilan de ce dernier.

Force est d’admettre que la maison de retraite de Amadou Toumani Touré doit rester comme telle pour la famille du défunt. Il y a quand même une pléiade d’hôtels à Bamako et ailleurs pour les hôtes du Mali. Il semblerait bien que l’esprit de revanche a eu raison du respect pour ceux qui ont dirigé notre Faso.

Ibrahim Boubacar Kéita  se devait de faire attention car rien n’est éternel. Ceux qui le poussaient contre Amadou Toumani Touré (ATT) et Alpha Oumar Konaré n’aiment pas le Mali. Ils tenaient à (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU LUNDI 23 NOVEMBRE 2020

Par BAMOÏSA – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *