Aller à la barre d’outils
lun. Août 10th, 2020

RENCONTRE ENTRE LE PREMIER MINISTRE, DR BOUBOU CISSÉ ET LE COLLECTIF DES ÉLUS DE TOMBOUCTOU

UN REMERCIEMENT POUR LES PROMESSES TENUES

Mercredi 24 juin 2020, le Collectif des Elus de la région de Tombouctou a rencontré le Premier ministre Dr Boubou Cissé. C’était sous la présidence de l’honorable Dédéou Traoré, élu à Niafunké.

Selon l’Honorable Dédéou Traoré, député élu à Niafunké : « le collectif a rencontré le Premier ministre, Dr Boubou Cissé pour parler des préoccupations de la région de Tombouctou ».

Il a affirmé d’abord, lui présenter le collectif, et profité de remercier le gouvernement pour les efforts réalisés à travers le Premier ministre des plus hautes autorités de l’État, qui sont en train d’être consentis dans ce sens, et lui prouver toute leur reconnaissance des problèmes liés à la crise sanitaire de la COVID-19, de la sécurité, d’eau et d’électricité qui se posent dans les cinq (05) cercles de la région de Tombouctou, pour lesquels ils ont eu le même point de vue, la même analyse et approche avec le Premier ministre. L’honorable Mohamed Fall Ould Mohamed, élu à Goundam a rappelé que la réponse et l’anticipation du gouvernement sur la question de la COVID-19, la présence du laboratoire mobile, qui a permis de se rendre compte de la réalité de la pandémie dans la région, a été saluée.

« La population espère que cette anticipation va continuer pas seulement dans le cadre de la Covid-19, mais elle doit être désormais une règle d’or et une pratique afin d’anticiper sur d’autres situations qui peuvent se poser dans notre pays ».

Il a rappelé que le Premier ministre, Dr Boubou Cissé était d’accord qu’il était inadmissible que des problèmes basics continuent à se poser pour ces régions. Donc, il en fait un problème personnel et il y a une totale convergence de vue sur ces questions. Pour l’honorable Moussa Khalidi, élu à Diré, parmi les engagements du Dr Boubou Cissé pour la région de Tombouctou, se trouve entre autres la promesse de reprise des travaux du lycée de Diré qui était en chantier, depuis 2012.

Selon lui : « Aujourd’hui les travaux sont en cours et dans de très bonnes conditions. Il y a deux (02) ans que Diré connaissait des inondations. Cela a permis des études, une évaluation technique a été faite avec un devis et il a pris l’engagement de financer des travaux d’assainissement du cercle de Diré ».

Là aussi, (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU LUNDI 29 JUIN 2020

Aïcha CISSÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *