Aller à la barre d’outils
sam. Sep 26th, 2020

RENTRÉE PARLEMENTAIRE DE LA 6EME LEGISLATURE AU CICB HIER

Moussa Timbiné plébiscité par 134 voix contre 8 pour Mara

Disparition de l’opposition parlementaire au Mali: Et si Soumaila Cissé était la?

La 6ème législature a fait sa rentrée parlementaire hier, 11 mai 2020. La salle de 1 000 places, portant le nom de feu Jéli Baba Sissoko du CICB a servi de cadre pour cet évènement solennel. Si l’élection de ces élus surprend jusqu’alors plus d’un, cette nouvelle législature n’est non plus au bout des surprises. Elle aura déjoué tous pronostics jusqu’hier, au moment ultime de l’élection du Président de l’Assemblée Nationale.

Pour cette première session parlementaire de la 6ème législature, plusieurs sujets étaient à l’ordre du jour. L’élection du président de l’Assemblée Nationale, examen du règlement intérieur de l’Assemblée Nationale, élection des membres du bureau de l’Assemblée Nationale, constitution des groupes et des commissions parlementaires et l’examen de deux projets de loi. Les travaux de cette première session ont été dirigés par le doyen d’âge, Abdourahaman Niang du RPM.

Au commencement des travaux comptant pour l’élection du président de l’Assemblée Nationale, trois candidatures ont été enregistrées dont deux du RPM, parti présidentiel. Il s’agit de Mamadou Diarrassouba, Moussa Timbiné et l’opposant et ancien Premier ministre, Moussa Mara. Si les deux candidatures du parti présidentiel ont créé une lueur d’espoir chez l’élu de la commune IV, le Parti a vite fait de resserrer les rangs après un retrait de concertation. Ce qui aurait obligé Mamadou Diarrassouba à prendre une décision sage en retirant sa candidature au profit de celle de Moussa Tembiné alors challenger dans un duel des Moussa pour le perchoir. Ce repositionnement n’avait pas pour autant fait plier les choses. Car, tout était parti pour une scission au sein de la majorité d’autant plus que le parti avait choisi l’élu de Dioila pour le perchoir.   

L’entrée dans la salle du duo Moussa Tembiné et Karim Kéita était déjà annonciateur même si beaucoup voyaient Diarrassoubou. Et finalement Moussa Timbiné est élu nouveau président de l’Assemblée Nationale du Mali. Il remplace à ce poste Issaka Sidibé qui avait dirigé l’hémicycle pendant la précédente législature à la surprise générale malgré son jeune âge. Âgé de 46 ans il vient d’être porté à la tête de l‘Assemblée Nationale, 2ème Institution de la République du Mali par ses collègues députés fraîchement élus.

C’est à l’issue d’un vote à bulletin secret que le député élu en commune V du district de Bamako vient d’être plébiscité contre Moussa Mara, président du parti Yelema, élu en commune IV. Il a obtenu 134 voix contre 8 pour Moussa Mara et 3 bulletins nuls.

Pour le nouveau président de l’Assemblée Nationale, son parti a fait de la place aux jeunes. « Aujourd’hui, si je suis là, c’est parce qu’ils ont voulu me céder la place en tant que jeune. Ce n’est pas parce que le président sortant l’a démérité, au contraire il a eu un très bon bilan et je pense qu’ils ont souhaité laisser la place à la jeunesse conformément aux vœux du président de la république pour qui ce manda t est placé sous le signe de la promotion de la jeunesse », a-t-il laissé entendre à chaud. Et d’ajouter : « depuis que mon père est décédé, c’est l’une des rares fois que j’ai senti que quelqu’un a remplacé mon père ». Il a aussi dit se battre pour ne pas laisser regretter d’avoir confié le perchoir à la jeunesse, se battre pour « honorer » la jeunesse malienne.

Pour rappel, la candidature de Moussa Timbiné était très contestée au départ au sein de sa famille politique, le RPM, qui avait choisi Mamadou Diarrassouba comme « candidat légitime » du bureau politique national du RPM. Le retrait de sa candidature donne Moussa Timbiné comme seul candidat du parti au pouvoir le RPM, dont l’élection comme député en communie V est également très critiquée. Des internautes parlent de « député repêché » pour faire allusion à la victoire de Moussa Timbiné aux législatives.

Très proche de la famille présidentielle, le nouveau président élu de l’Assemblée Nationale, Moussa Timbiné, a déjà une expérience en tant que vice-président de l’hémicycle. Il aurait également bénéficié du soutien du Président de la République, fondateur du RPM, à qui il est très fidèle.

Pas d’opposition parlementaire au Mali

Le fait est autant plus surprenant qu’il interroge sur le fondement de cette décision de l’opposition malienne. 134 voix contre 8 pour Moussa Mara est plus qu’évocateur et interroge sur l’existence même de l’opposition malienne. Si Moussa Tembiné a obtenu 134 voix, c’est sans conteste le vote de cette opposition majoritaire qui semble rallier la majorité présidentielle et est artisan du plébiscite aujourd’hui.

Malheureusement il est incompréhensible (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MARDI 12 MAI 2020

KADOASSO.I

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *