Aller à la barre d’outils
mer. Oct 21st, 2020

RESTAURATION DES INSTITUTIONS DÉMOCRATIQUES AU MALI

L’ENVOYE SPECIAL DE L’OIF CHEIKH TIDIANE GADIO REÇU PAR L’AMBASSADEUR FRANÇAIS JOËL MEYER, HIER

L’Ambassadeur de France au Mali a organisé une réception à l’honneur des membres de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) en mission au Mali dans le cadre de l’accompagnement de la transition. C’était à la Résidence de l’Ambassade de France en présence de plusieurs diplomates européens, arabes et africains en fonction au Mali.

Cette mission de l’OIF conduite par le chef de la diplomatie sénégalaise, Cheikh Tidiane Gadio, et envoyé spécial de l’organisation de la francophonie est à Bamako depuis trois (03) jours. Au cours du séjour de mission, l’envoyé spécial, a rencontré les autorités de la transition, le M5-RFP, la société civile et particulièrement le chef de file de l’opposition Soumaïla Cissé, libéré, il y a quelques jours. Selon l’Ambassadeur Français au Mali, Joël Meyer au nom du groupe des Ambassadeurs francophones, a fait savoir que la présence de cette mission de l’OIF «se situe dans le cadre de la stabilité du Mali et de la région du sahel, de l’Europe et celle internationale ». Et d’ajouté que le souhait de l’OIF est que la Transition qui est amorcé réussisse. L’envoyé spécial de l’OIF, Cheikh Tidiane Gadio, de son côté a souligné au cours de cette réception son attachement personnel au Mali.

 « J’ai dit en 2012 quand le Mali a été attaqué, que ceux qui ont attaqué le Mali sont des grands stratèges. Parceque la meilleure façon de déstabiliser l’Afrique et particulièrement l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, c’est de commencer par le Mali. Il concentre toute notre fierté historique, intellectuelle, religieux. Si je commence par citer les grandes villes du Mali qui ont marqué l’Histoire, on ne s’en sortirait pas. C’est pourquoi toute l’Afrique, les égyptiens y compris les tanzanien, les sud-africains puissent venir faire bouclier avec le Mali pour enrayer le danger », a-t-il affirmé.

Cependant, selon lui, cette lutte ne peut se faire sans les Maliens. C’est pourquoi, il demande aux Maliens de se mettre au-devant pour que les partenaires viennent les appuyer. Il a aussi, au cours de cette réception, annoncé l’accompagnement de l’OIF durant cette transition. C’est en cela qu’il a annoncé l’arrivée prochaine de la Secrétaire générale de la francophonie, Louis Mushikiwabo pour échanger avec les nouvelles autorités. Selon l’envoyé spécial, serait au Mali, en début novembre.

La mission de la délégation de l’OIF a rencontré les autorités intérimaires, notamment le Président Bah N’Daw, et son Premier ministre. Les questions de l’organisation des élections ont été abordées et l’OIF En réalité, l’OIF veut être parmi les acteurs de premier plan engagés dans la résolution de la crise malienne. Elle a jeté son dévolu sur le ministre des Affaires Étrangères du Sénégal de 2000 à 2009 pour porter sa voix sur ce dossier. Actuel vice-président de l’Assemblée nationale du Sénégal, M. Gadio s’est montré ami du Mali et panafricaniste de par son discours. Au début de la crise politique, il y avait accompagné son compatriote, le Président Macky Sall, lors de la visite des chefs d’Etat de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO).

KADOASSO I. – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *