Aller à la barre d’outils
mar. Août 11th, 2020

RÉVÉLATION SUR L’ENLÈVEMENT DE SOUMAÏLA CISSÉ

L’URD RÉAGIT ET INTERPELLE LES PLUS HAUTES AUTORITÉS

Dans un communiqué, l’Union pour la République et de la Démocratie (URD) a réagi suite à la parution du journal « Le SPHYNX » du vendredi 17 juillet 2020. Le bureau exécutif demande au Président de la République de tout mettre en œuvre pour obtenir la libération du Chef de file de l’opposition.

« Toujours aux mains des ravisseurs, depuis plus de 3 mois, l’honorable Soumaïla Cissé, président du principal parti de l’opposition malienne l’URD, continue d’alimenter la polémique.  Le parti affirme ne pas connaître ni ses ravisseurs ni son lieu de détention car, poursuit le communiqué, aucun groupe armé n’a revendiqué son rapt. Par contre, l’URD estime que Monsieur Ibrahim Boubacar Keïta, au cours de son discours tenu au CICB le 16 juin 2020, a affirmé que « Soumaïla Cissé est en vie. Nous connaissons ses ravisseurs. Et s’il plaît à Dieu, il reviendra bientôt. » Mais depuis cette annonce, le parti estime que « Monsieur Ibrahim Boubacar Keita est apparu comme la seule personne qui connaît officiellement les ravisseurs de l’honorable Soumaïla Cissé. »

« Quinze jours après son annonce, lors du meeting organisé le 02 juillet 2020 à l’occasion des 100 jours de contrainte de notre cher Président l’honorable Soumaïla Cissé, Monsieur Ibrahim Boubacar Keita a été fortement interpellé pour qu’il nous précise son « bientôt » en nous disant clairement quand est-ce que l’honorable Soumaïla Cissé sera de retour. Ce jour-là le monde entier a suivi avec une vive émotion le cri de cœur de Madame Cissé Assitan Traoré, la digne épouse de l’honorable Soumaïla Cissé ».

Par ailleurs, le 12 juillet 2020, dans la suite logique des événements des 10 et 11 juillet à Bamako, l’URD affirmait :

« S’agissant de la libération de l’honorable Soumaïla Cissé, l’URD invite Ibrahim Boubacar Keïta à passer des discours incantatoires dépourvus d’espoir aux actions concrètes. L’honorable Soumaïla Cissé doit être immédiatement libéré ! ».

C’est dans l’attente de sa réponse, que le journal « Le SPHYNX » dans sa parution du vendredi 17 juillet 2020 révèle clairement :

« Soumaïla Cissé aperçu dans un bunker à Sébenicoro, son téléphone rallumé vendredi dernier. »

Une information qui (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU LUNDI 20 JUILLET 2020

KADOASSO I.- NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *