mer. Jan 27th, 2021

SITUATION DU VILLAGE DE FARABOUGOU, (RÉGION DE SÉGOU)

MALGRÉ L’ALERTE LES TERRORISTES CONTINUENT A FAIRE LA LOI

Nous l’annoncions dans notre parution du 15 Octobre dernier que le Village de Farabougou région de Ségou est sous embargo des djihadistes depuis plusieurs jours. Et bien , après ces révélations rien a changé, bien au contraire il semblerait que les choses se soient empirées.

Malgré l’alerte, les terroristes ont encerclé et fermé par la même occasion toutes les contrées, avant de régner en maitres absolus dans le village. Une situation qui interpelle les autorités maliennes à prendre des mesures drastiques pour sauver le village.

En effet, depuis le vendredi 9 octobre 2020, le village Farabougou situé à 34 kilomètres de la ville de Niono, a été victime d’une attaque terroriste. Au cours de cette attaque, il y a eu un affrontement entre les hommes armés identifiés comme des djihadistes et les donzos, en faisant six (06) morts et vingt-deux (22) blessés, alors que neuf (09) autres personnes sont toujours aux mains des mêmes terroristes.

C’est suite à ces affrontements meurtriers que les autorités locales ont informé les plus hautes autorités de notre pays et qui ont pourtant effectué des battues ces derniers jours, et mis en place une surveillance aérienne. «C’est désert», mais l’impraticabilité des routes  à cause des pluies,  constitue aujourd’hui la plus grande difficulté pour accéder à Farabougou.

Ce qui a renforcé davantage les terroristes  de continuer   à régner en maitres absolu  car toutes les opérations de l’armée menées sur le terrain ont échoué pour libérer le village. Les chasseurs font tout pour empêcher les djihadistes de renter à l’intérieur mais aujourd’hui, le village vit dans le calvaire à cause de la peur des assaillants.

Pire, pour empêcher l’armée malienne ou tout autre secouriste d’accéder au village, les assaillants ont détruit ce dimanche, le pont reliant le village de Farabougou à Dogofry. Le village est toujours sous le contrôle des terroristes, ce qui interpelle les autorités maliennes à utiliser les frappes aériennes et d’autres moyens afin de libérer le village pour éviter le pire.

La question qui revient est pourquoi l’armée malienne n’agit elle pas ? Les autorités en place étant majoritairement des militaires ayant eu l’expérience du Terrain ne comptent elles pas donner des directives afin de sauver les vies de ces innocents ? En attendant une intervention militaire , les populations   de Farabougou et périphérie  vivent dans la peur et meurent de faim   !

Abdoul Karim SANOGO – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *