Amadou Kouffa demande à ses combattants d’épargner les civils

L’homme annoncé comme tué dans un raid vient de réagir. Dans un message audio, le prédicateur radical, Amadou Kouffa, chef de la branche du Centre du groupe terroriste JNIM, a réagi par rapport aux dernières attaques au Centre du Mali et dans d’autres pays du Sahel, notamment le Niger. Il lance un appel à ses fidèles.

Annoncé mort par les armées française et malienne, le fondateur du front pour la libération du Macina, Amadou Kouffa, avait fait une réapparition remarquée dans une interview vidéo diffusée par France 24, fin février. Il vient encore de se signaler à travers un message après les récentes attaques meurtrières. Le chef de la Katiba du Centre du JNIM rompt le silence contre les massacres répétitifs au centre du pays. En 20mn 22 secondes, l’homme a appelé ses combattants à plus de respect envers les populations civiles. Le chef du groupe extrémiste poular (langue peule) et arabe réprimande ses combattants. Sans revendiquer les dernières tueries de masse au Mali, il invite ses combattants à épargner les civils. Et cela, quelle que soit leur ethnie ou leur religion.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU LUNDI 24 JUIN 2019

Par KADOASSO I.

Share:

Leave a reply