mer. Juil 24th, 2024

FACE À L’INACTION DE L’ETAT CONCERNANT LES REVENDICATIONS RELATIVES À L’ARRIVÉE DE L’EDM SA


LA POPULATION DE KÉNIEBA DÉCIDE DE BARRICADER LE RN24 LE JEUDI 16 FÉVRIER

Après leur grande manifestation du jeudi 2 février dernier qui visait à alerter les plus hautes autorités sur le problème d’électricité dans le cercle de Kéniéba , plusieurs associations de la société civile regroupées dans le Mouvement « Kéniéba-Kuranko » maintiennent leur mot d’ordre de mobilisation du jeudi 16 février au cours de laquelle  « la route nationale 24 sera barricadée ».

Le Mouvement « Kéniéba-Kuranko » qui réunit les associations de la société civile locale envisage de mettre en application sa menace relative à l’interruption du trafic routier sur la RN24 le jeudi 16 février 2023 et cela jusqu’à  la satisfaction  de leur doléance .Les responsables du mouvement l’ont affirmé hier lundi 13 février lors d’une intervention devant les médias locaux : « La réalité retient que le cercle de Kéniéba  est le seul cercle dans la Région de Kayes qui n’est pas couvert par l’EDM s.a, chose qui dépasse notre compréhension et entendement. Et aujourd’hui Kéniéba vit l’enfer avec la fourniture d’électricité de la société KAMA dont le kW s’élève à 250 FCFA sans compter les 3500 FCFA qu’elle facture à chaque consommateur, les 500 f de l’éclairage public insatisfaisant  et les coupures incessantes » regrette le Mouvement dans sa déclaration lue par le président du conseil local de la jeunesse,  Bréhima Traoré.  Poursuivant que la population de Kéniéba « ne veut plus de la présence de la société KAMA à Kéniéba et qu’elle réclame l’arrivée sans délais de l’EDM sa pour soulager sa souffrance dans le domaine énergétique ».

Dans le centre-ville de Kéniéba, toutes les activités sont pratiquement à l’arrêt a cause de la suspension de la fourniture d’électricité depuis plus d’un mois par la société privée KAMA.SA. Des services publics aux privés et les commerces ,la chaîne économique locale est gravement impactée : « Face à cette situation invivable, la population de Kéniéba a décidé depuis le 02 Février 2023 de prendre son destin en main tout en demandant en même temps le  départ de la société KAMA et l’arrivée immédiate de l’EDM s.a. En raison de tout ce qui a été évoqué ci-dessus, nous avons  décidé  lors de notre réunion du Dimanche 05 Février passé de   sortir  le 16 Février 2023 pour bloquer  les deux 02 axes routiers de Kéniéba jusqu’à ce que  l’EDM s.a voit le jour à Kéniéba » souligne le Mouvement Kéniéba-Kuranko dans sa déclaration dont Nouvel Horizon possède une copie.

Selon les dernières informations obtenues par notre rédaction,  la mairie de Kéniéba a donné son autorisation pour la manifestation et la lutte de la population semble prendre une dimension régionale. Le Collectif  à l’origine de la régionalisation de Kita a, lui aussi ,obtenu son autorisation pour une manifestation en soutien à la population du cercle de Kéniéba .A Kayes  la même démarche est en cours selon nos dernières informations.

Le cercle de Kéniéba relève de la région de Kayes. Il loge les plus grandes sociétés minières en exploitation au Mali notamment les géants canadiens Barrick Gold et B2Gold dont les capacités de production d’or ont permis à l’État malien de conserver son titre de membre des Top cinq des plus grands producteurs d’or en Afrique avec 72,2 tonnes d’or produites en 2022.

Nous y reviendrons

Correspondance de Seydou Konaté  – NOUVEL HORIZON 

About Author


Laisser un commentaire