mer. Juil 24th, 2024

 DECÈS DE OUMOU DIARRA DITE DIÈMAN


 LE MALI PERD  UNE CONSEILLÈRE CONJUGALE  DE RENOM

Forte d’une expérience de plus trente ans dans le domaine de l’animation radiophonique et dans l’animation socio-culturelle, Oumou Diarra dite « Dièman » s’est éteinte hier   mardi 26 décembre à Bamako.  Devenue très populaire avec son émission « 20 sur 20 ‘sur la chaine ORTM 2,  Oumou Diarra « Dièman »   s’est révélée être une conseillère conjugale  qui  aura permis de sauver plusieurs centaines de foyers de  la rupture. Selon  divers témoignages de  ses amis, proches et  autres citoyens,  sa  mort est une  grosse perte pour le monde de la culture  en raison de   son statut  de comédienne.

Dièman incarnait  la coépouse de Fiman (Lalla Drabo)  dans le célèbre  sketch  radiophonique  de  ORTM 2  qui était l’une des  émissions les  plus suivies par les spectateurs de la chaine, et dans laquelle étaient traités des faits de société et de famille. L’émission « 20 sur  20 », qui parle  exclusivement du rôle de la femme  dans le  foyer,  a vue la défunte Oumou Diarra Dièman devenir l’une des   meilleures conseillères conjugales du Mali. Elle était invitée sur plusieurs scènes  pour partager ses   connaissances avec ses  mères, sœurs et filles sur la gestion de leur foyer. Oumou Diarra Dièman donnait également des secrets  aux femmes afin qu’elles puissent protéger leurs enfants et surtout pour  garder leurs maris. Dans les faits, elle enseignait les bonnes pratiques de vie familiale. Au cours de sa carrière, Oumou Diarra a rapproché plusieurs coépouses qui ne s’entendaient  pas,  créant la paix entre elles, et a aussi   permis à plusieurs épouses de changer leur comportement vis-à-vis de leurs maris. Elle mettait en exergue, des pratiques ancestrales qui   ne doivent  pas être oubliées au profit de la modernité.

C’est pour toutes ces raisons que Oumou Diarra était  beaucoup sollicitée par  plusieurs organisations  féminines pour participer à des émissions. « Tu seras au paradis ! Parce que tu as réglé le problème de tellement de ménages ! C’est chez toi que j’ai compris que les femmes souffrent au Mali. C’est chez toi que j’ai compris le traumatisme du pays. Ta porte était ouverte aux femmes pour qui tu étais la manyamagan permanente» a témoigné Alioune Ifra N’Diaye en parlant de la défunte. Actrice de l’art cinématographique, Oumou Diarra faisait également du théâtre ainsi que de la publicité  pour certaines marques. En raison de son expérience, elle a été membre du comité de rédaction de la nouvelle Constitution du Mali. Oumou Diarra dite Dièman est médaillée  du mérite national et chevalier de l’Ordre nationale.

Par  Mahamane TOURÉ –  NOUVEL HORIZON

About Author