lun. Fév 26th, 2024

LE PDG DE LA CMDT, Dr NANGO DEMBÉLÉ LORS DE SA VISITE DANS LA ZONE COTONNIÈRE DE KITA:


«Tout se passe bien et l’égrenage de coton sera fait selon les calendrier établi»

Le Président Directeur Général (PDG) de la Compagnie Malienne de Développement des Textiles (CMDT) Dr Nango Dembélé à la tête d’une forte délégation a bouclé sa série de visites dans la filiale ouest de Kita le lundi 04 décembre 2023. Cette visite fait suite à celles de Bougouni, Sikasso, Koutiala et Fana. Elle  s’inscrivait dans le cadre de la campagne d’égrainage et de commercialisation dans les zones cotonnières. Dr Nango Dembélé est allé constater de visu l’état d’avancement des travaux pour la réussite de cette campagne cotonnière. L’objectif assigné cette année aux producteurs est estimé à 690.000 tonnes pour redorer le blason du Mali dans le rang sous-régional.

Selon Dr Nango Dembélé, Président directeur général de la  Compagnie Malienne pour le Développement des Textiles (CMDT), « si les estimations de 690.000 tonnes de production prévues par la direction générale    se confirment, notre pays reprendra le rang de premier producteur de coton dans l’espace CEDEAO ». Cette visite de deux jours du PDG de la CMDT dans la zone de Kita visait à faire le point des livraisons des produits pétroliers et des pièces d’usine, garages et centrales et à échanger avec le personnel. C’était aussi pour voir l’état d’exécution des programmes de révision de l’unité industrielle.

Dr Nango Dembélé, s’est aussi réjoui de l’état d’avancement d’égrenage : «L’usine est en marche, tout va bien pour le moment. On avait un petit problème d’électricité, on a reçu deux groupes qu’on vient de visiter qui vont nous permettre de pallier aux coupures d’électricité de l’EDM-SA. C’est une bonne nouvelle. Cela devrait permettre de maintenir la cadence et d’égrainer le coton selon le calendrier établi. Contrairement à ce qu’on avait craint un moment donné, le coton est arrivé », a déclaré Dr Nango Dembélé, ajoutant que la cadence est soutenue un peu partout. « Ici, la campagne d’égrainage du coton bat son plein malgré son potentiel de production.  Kita a un problème de désenclavement qui ne date pas d’aujourd’hui. Tout sera fait pour évacuer le coton pour pouvoir égrainer à temps et procéder à la commercialisation. Parce qu’après la production, il faut vendre ».

 Selon Dr Nango Dembélé,  au regard des  dernières informations, la production cotonnière du Mali pour la campagne en cours est estimée à six cents quatre-vingt dix mille (690 000) tonnes, celle du Bénin (actuel premier producteur) qui a lancé sa campagne d’égrainage est de cinquante-cinq mille (555 000) tonnes contre cinq cents quatre-vingt mille (580 000) tonnes l’an dernier. Quant au Burkina Faso, sa production cotonnière a chuté de cinq cents mille (500 000) tonnes, le pays est entre trois cents quatre-vingt (380) et quatre cents cinquante mille (450 000) tonnes. Le PDG de la CMDT de rassurer : «Si nous arrivons à réaliser nos objectifs, cela veut dire que nous devons reprendre la première place. En termes d’estimations dans la sous-région, le Mali est en tête ».

Dr Nango Dembélé a remercié le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, pour son soutien aux producteurs de coton après la crise de 2023 liée aux attaques des champs par les jassides. Concernant l’évacuation du coton des zones de production vers les usines de la filiale ouest de Kita, Dr Nango Dembélé a rassuré que des dispositions seront prises. Le trafic des balles de coton sur les différents ports a déjà commencé. Le directeur de l’industrie, M.  Moussa Yattara, est convaincu de l’atteinte de l’objectif des six cents quatre-vingt-dix mille (690 000) tonnes de coton: «On peut le dire sans nul doute parce que le calendrier qui a été élaboré pour la campagne prévoyait à cette date d’égrainer cent mille (100 000) tonnes et aujourd’hui, nous sommes à cent vingt-six mille (126 000) tonnes. Cela veut dire que le programme est réalisé à 126%. Nous n’avons aucun souci que les six cents quatre-vingt-dix mille(690 000) tonnes seront égrainées comme prévu et la campagne doit prendre fin à Kita le 20 avril 2024», a-t-il souligné.

M. Boubacar Soumaré, administrateur général de la filiale ouest de Kita a quant à lui, soutenu que les attentes sont comblées : «Pour cause toutes les dispositions sont prises pour pouvoir égrainer la production attendue à temps. Nous avons un petit souci au niveau de Kita par rapport aux pistes. Le niveau de production attendue dépasse la capacité de notre usine. Nous devons évacuer sur Bamako et une grande partie sur Ouélessébougou. Sur les prévisions on a fait entrer environ quatre mille quatre cents (4400) tonnes et égrainé quatre mille cent (4100). On est à 115% du programme à ce jour ».

L’Autre fait marquant fut la remise d’un «Ciwara» par le gouverneur de Kita Daouda Maïga au PDG de la CMDT à cause de  son engagement pour le développement du secteur.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU NOUVEL HORIZON DU JEUDI 07 DÉCEMBRE 2023

Par Djibril KEITA dit Fass –  NOUVEL HORIZON

About Author