mar. Juil 16th, 2024

GOLDEN DAYS : LE DIRECTEUR GÉNÉRAL ADJOINT DE LA BDM-SA, M. OUADI LAHLOU LORS DU FORUM SUR LES MINES ET LES ÉNERGIES AU MALI


« Si cette activité n’existait pas, il fallait la créer dans l’agenda des événements d’affaires »

.

Dans le cadre de la promotion des industries minières et énergiques au Mali et pour la consolidation des liens entre les populations impactées, acteurs des différents secteurs miniers, ainsi que d’autres acteurs intervenants dans le domaine, la ville de Bougouni a abrité, du 22 au 24 février, la 9ème édition des « Golden Days », Forum sur les Mines et les Énergies du Mali, une rencontre « B to B », placée la présidence du Sous-préfet de Bougouni. C’était en présence du Directeur Général adjoint de la BDM-SA, Mr Ouadi Lahlou, de Mr Seydou Séméga, Directeur Général de Lithium Mali SA, de Mr Mohamed Coulibaly, PDG de FuturCom planet et devant les autorités administratives et coutumières et forces vives de la nouvelle région.

Faut-il rappeler que le secteur minier est la locomotive de l’économie nationale. Comment peut-il en être autrement puisqu’il représente 25% du budget national et 10% du Produit Intérieur Brut (PIB), selon les données du Ministère des Mines. Mais le Mali n’est pas que l’or, de nombreuses ressources minérales, dont certaines sont en exploration et d’autres en exploitation, étant des opportunités qu’offre le Mali. En effet, parmi les richesses minières dont dispose le Mali en dehors de l’or, on peut notamment citer le manganèse, le diamant, le fer, l’uranium, l’hydrogène dont l’exploitation contribuera à booster les recettes de l’Etat tout en jouant un rôle central dans la transition énergétique nationale et mondiale.

Les objectifs principaux de ce forum intitulé « Golden Days » visent à renforcer la participation active des professionnels, des entreprises et de la communauté dans le développement des secteurs miniers et énergiques au Mali ; encourager des collaborations étroites entre le gouvernement, les entreprises minières et énergétiques pour un développement sectoriel cohérent ; mettre en avant des pratiques et solutions durables pour transformer positivement les industries minières et énergétiques.

L’évènement a aussi été mis à profit pour une présentation du projet ambitieux qu’est le Lithium du Mali, par la suite s’est déroulé la visite officielle des stands, suivie du premier panel de ce Golden Days 2024 qui a porté sur le développement local et le système de redistribution.

Pour le Président du groupe furturCom Planet, Mohamed Coulibaly, « Golden days » , est un projet qui est désormais la plateforme de référence pour la promotion des deux secteurs ayant un impact indéniable sur la croissance économique du Mali. « Cette année, la foire entrepreneuriale culturelle a

permis de faire rayonner les patrimoines et les symboles de la région de Bougouni » a-t-il expliqué. Quant au Directeur Général adjoint de la BDM-SA, Mr Ouadi Lahlou, il a déclaré que ce fut un réel plaisir et une grande fierté pour la délégation de la Banque de Développement du Mali de faire le déplacement sur Bougouni.

Et de déclarer que « si cette activité n’existait pas, il fallait la créer dans l’agenda des événements d’affaires au Mali ». Selon lui, la Banque de Développement du Mali (BDM SA) a toujours été sensible à l’écoute des évolutions du secteur des mines dont elle est l’un des partenaires financiers de par sa position d’institution financière, et le premier groupe bancaire de la place ayant des filiales dans la région pour accompagner les entreprises, sachant que le potentiel est énorme. Mais aussi, disposant des références reconnues dans la confiance avec les sociétés des mines d’or grâce à la diversification du secteur.

Seydou Séméga, Directeur Général Lithium Mali SA, affirmera que cette rencontre est importante du fait qu’elle regroupe les acteurs du secteur minier, présentant ainsi l’occasion de rencontrer les populations les autorités et élus locaux et les autorités coutumières villageoises, afin d’expliquer le processus dans lequel ils se sont engagés, notamment la construction de la toute première mine de lithium. « En termes de réalisation, nous sommes pratiquement à 80% au niveau des activités de construction et nous prévoyons d’achever d’ici le milieu de l’année et démarrer l’exploitation du site de lithium de Goulamina autour du mois de juillet-août 2024, sous réserve de l’obtention de certaines autorisations finales à l’issue d’échanges avec le gouvernement du Mali », fera-t-il savoir.

L’objectif visé, selon lui, est de faire en sorte que les différents participants puissent davantage connaître la société et comprendre à quel stade elle évolue aujourd’hui en termes de niveau d’accomplissement et autres.

Alpha C. SOW  NOUVEL HORIZON

About Author