mar. Mar 5th, 2024

LE CAPITAINE IBRAHIMA TRAORE, PRÉSIDENT DE LA TRANSITION DU BURKINA FASO   À PROPOS DU RETRAIT DE L’AES DE LA CEDEAO


« Ce départ de la CEDEAO   est très bien réfléchi, Ce n’est pas un coup de cœur ni un coup de colère »

Le capitaine Ibrahima Traoré président de la Transition et chef de l’État du Burkina Faso était sur le plateau d’Afomedia du journaliste Alain Foka pour évoquer les motivations du retrait des pays membres de l’Alliances des États du Sahel (AES) de la CEDEAO. Le président de la Transition Burkinabè a déclaré que la décision n’est pas prise à la hâte et que tous les contours ont été mesurés. Il rassure dans le même contexte que les langages des textes de la CEDEAO qui soulignent que le retrait d’un pays de l’organisation n’est effectif qu’après une année ne sont pas à prendre en considération au motif que la CEDEAO ne respecte elle-même pas ses (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU NOUVEL HORIZON DU JEUDI 01 FÉVRIER 2024

 Par Mahamane TOURÉ –  NOUVEL HORIZON

About Author